:: File Island :: Forêt Tropicale :: Rivière Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Apprends moi Sensei (Pv Andrew)

avatar
Symbole de la Sincérité
Messages : 149

Feuille de personnage
Expérience:
80/200  (80/200)
Voir le profil de l'utilisateur




Sana Flores
Symbole de la Sincérité
Dim 19 Aoû - 9:54
Jour 6


There's a calm surrender
To the rush of day
When the heat of the rolling wind
Can be turned away


Le saviez-vous ? Le théâtre indien est non seulement composé de danse, mais aussi de chant. Autant vous dire qu’avant d’être une actrice pour le cinéma américain, la jeune indienne avait dû révéler ses talents de chanteuse lorsqu’elle endossait des rôles principaux. Autant dire souvent.

Et vous imaginez qu’ayant deux enfants en bas âge, la jeune femme avait dû s’intéresser au cinéma d’animation et l’on peut remercier les studios disney pour la qualité de leur dessin animé et de leurs chansons. Ainsi, les berceuses du soir étaient toute trouvés.

An enchanted moment
And it sees me through
It's enough for this restless warrior
Just to be with you


Un peu éloigné de la grotte, Sana était allongée contre un arbre avec un Gigimon à l’écoute sur ses genoux, ronronnant en rythme et totalement transporté par le karaoké sans musique. Il ne devait probablement pas connaître la référence, pourtant, cette chanson semblait beaucoup lui plaire.

And can you feel the love tonight ?
It is where we are
It's enough for this wide-eyed wanderer
That we got this far


Comment on en est arrivée là ? Comme d’habitude, Sana n’est pas celle qui se lève la plus tôt. C’est même la marmotte du trio. Lisette et Andrew s’étaient éloignés de la grotte, Sana avait commencé à ranger leur abri en fredonnant. Et gigimon semblait être plus sensible à la musique que ce l’indienne aurait cru.

And can you feel the love tonight
How it's laid to rest ?
It's enough to make kings and vagabonds
Believe the very best


La jeune femme teint la dernière note un peu plus longtemps avant de clôturer la chanson en regardant le digimon.

C’est super beauuuu.
-Contente que ça te plaise. Je ne pensais pas que ce genre de thème te plairait.
-J’avoue que je ne comprends pas grand chose.
-Dans les paroles ?
-Non non. Dans le sens. C’est quoi “l’amour” ? C’est un espèce de vent particulier ?

Sujet très difficile à traiter pour n’importe quel parent… Alors avec un digimon, la tâche était encore plus ardue. L’actrice prends une grande respiration et se lance dans l'explication.

Dans cette chanson, l’amour est considéré comme une atmosphère entre deux êtres. ...L’amour, c’est quand deux êtres sont très attachés l’un à l’autre. Ils ont envie de vivre ensemble, de fonder une famille ensemble… ou juste vivre et vieillir ensemble en se faisant des petites tendresses, en se disant des mots gentils, en étant attentionnée.  C’est une alchimie difficile à décrire qui peut durer une vie comme juste quelques jours.
-... Cela a l’air incroyable. Je t'aime bien, mais je pense pas que notre relation soit de l'amour.
-Tu as raison. Nous c'est une belle relation d'amitié aussi beau que l'amour.
Tu dois être trop petit encore, mais tu dois faire attention à l’amour. Certaines personnes utilisent cette alchimie pour abuser de toi.
Et parfois, ce n'est pas partagé et il ne faut pas être fâché contre l'autre, même si on a très mal au coeur lorsque l'on entends le refus fatidique.

-Je serais le plus balèze, je n’ai rien à craindre.
-Ahah, ce n’est pas qu’une épreuve de force. C’est un peu comme notre amitié entre toi et moi. Je ne suis pas spécialement forte, mais tu m’aimes bien non ?
-Oh oui je t’adore !

Mais comment on fait pour ne pas se faire avoir alors ? Ou pour savoir si l'autre nous aime bien ?

-Il faut toujours avoir de bons amis et beaucoup de courage pour le second cas.
-Du courage, si tu es là, j'en aurais toujours.  Et vu que tu as Valériane, je n’aurais pas à me soucier de ce problème et je sais que tu veilles sur moi.
-Je serais toujours là pour toi Gigimon.

Un petit bisou sur le front, une petite caresse et on repart sur la chanson. Sana l’avouera jamais, mais elle adorait voir Gigimon remuer la queue comme le plus heureux des petits chiens.

_________________



Merci Aiden S. Walker pour la signature !

Merci à Abbigail Golden pour le code
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Symbole de la Lumière
Messages : 96

Feuille de personnage
Expérience:
100/200  (100/200)
Voir le profil de l'utilisateur




Andrew B. Kane
Symbole de la Lumière
Mar 21 Aoû - 14:44

 
Apprends-Moi Sensei
Feat Sana Florès

La matinée était déjà bien avancée quand je décidai de faire demi-tour. J’avais suivi la rivière sur plusieurs kilomètres pour voir ce qu’il y avait en aval de notre campement. Par chance, je n’avais croisé aucun Digimon hostile, où il ne s’était pas montré, et j’avais trouvé un coin sympa pour nager. Le cours d’eau s’y élargissait et le courant y était moins fort. Bon, l’eau était toujours aussi froide que lorsque j’avais pris un bain forcé, mais on pouvait facilement s’en accommoder. Surtout si on préparait un feu au bord de la rivière. J’espérais juste que Sana et Elisabeth soient là, et réveillées, quand je serai de retour.

De toute façon, le trajet n’était pas long. À peine plus d’une demi-heure de marche et le terrain était quasiment plat, donc l’endroit était plutôt facile d’accès.

On est bientôt arrivé ? C’est encore long le trajet jusqu’à l’abri ?

Oui, ce n’est plus très loin… Et ne me dit pas que tu es déjà fatigué ?

Siiiiii

Je soupirai alors face au comportement du Tokomon. Il se comportait généralement comme un enfant en bas âge et même si je trouvais ça plutôt mignon et attendrissant, je ne savais pas toujours quoi faire. Je n’avais pas vraiment l’habitude des enfants de cet âge, contrairement à Sana. Je ne savais pas trop si c’était inné chez elle ou si c’était son instinct maternel, mais elle semblait toujours savoir ce qu’il fallait faire avec Gigimon. Rien que pour ça, je l’admirais. Enfin, en plus du reste. J’avais eu beaucoup de chance de me réveiller près d’elle dans ce monde. Même si au début, j’ai eu un peu de mal de l’accepter…

Perdu dans mes pensées, je ne vis pas tout de suite que nous nous rapprochions de notre abri. Ce fut quand Thumper commença à s’agiter sur mon épaule que je sortis de mes pensées.

Enfin arri… C’est trop beau ce bruit ! C’est quoi ?

C’est… euh... dis-je tout en écoutant attentivement. On dirait une chanson, mais ce n’est pas très logique… Pas ici, en plein milieu de la jungle…

Je ne voyais pas bien ce qui pouvait bien chanter ici. Peut-être que certains Digimon pouvaient chanter aussi. Enfin, ce n’était pas improbable vu qu’ils pouvaient parler mais il y avait peu de chances. J’avançai alors un peu dans la direction d’où provenait la mélodie et rapidement, je compris que ce n’était bien pas un Digimon. C’était Sana. Maintenant qu’on s’était rapprochés, je reconnaissais sa voix.

Bonjour Sana ! Coucou Gigimon ! dis-je quand elle eut terminé sa chanson. Je ne savais pas que tu chantais…

C’était trop beau, même si je n’ai pas tout compris… T’as compris toi, Gigimon ?

Mon petit compagnon digital pouvait s’extasier pour un rien par moment et je ne sais pas trop pourquoi, mais à chaque fois, j’avais une petite boule au cœur…
 




 

_________________

Merci Aiden pour la signature !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Symbole de la Sincérité
Messages : 149

Feuille de personnage
Expérience:
80/200  (80/200)
Voir le profil de l'utilisateur




Sana Flores
Symbole de la Sincérité
Ven 24 Aoû - 11:27
Sana lança un magnifique sourire vers Andrew pour l’accueillir tandis que Gigimon restait sur les genoux de l’humaine.

Une actrice doit avoir de multiples talents. Je sais danser aussi.


Elle commença à rire tandis que Tokomon se montrait curieux vis-à-vis des paroles. Il faut croire qu’il avait aussi la fibre musicale, comme Gigimon.

...
Sanaaaaaaaaa !
Tu m’as trouvé un surnom ?!


Le digimon avait littéralement hurlé dans les oreilles de tout le monde. Et mince, le duo qui venait d’arriver avait prononcé le mot qu’il ne fallait pas. Gigimon. Depuis que le digimon avait compris que c’était le nom d’une espèce, et non un surnom donné par le digitama, il était littéralement tourmenté par le fait de ne pas être aussi unique qu’il le prétendait.

Figure toi que, oui. Je pense t’en avoir trouvé un qui te convient.


...
Dis-moi dis-moi dis-moi !


Tout d’abord, laisse-moi te raconter quelque chose. Dans mon monde et plus précisément dans un endroit qu’il s’appelle la France, il y a la fameuse légende du roi Arthur. C’est un roi qui aurait réuni tout un peuple pour les défendre contre l’envahisseur. Il créa un ordre, les chevaliers de la table ronde.


C’est quoi un chevalier ?



Un chevalier, c’est un guerrier très puissant, chevauchant une monture. Ils étaient aussi doués en combat mais c’était également un gentilhomme en société. Ils étaient très respectés dans le temps et ils sont encore source d’inspiration de nos jours.


... Ils étaient balèze en gros.


On peut résumer ainsi. Ces chevaliers avaient pour mission de protéger leur peuple, mais également de trouver un objet mythique : le Graal. Un objet puissant que seul un élu au coeur pur pouvait manipuler et posséder.
Un seul chevalier trouva le Graal. Il s’appelait : Galaad.
Et je pense que tu sauras porter ce surnom avec fierté.


... Non d’un Botamon ! C’est un surnom qui en jette ça !


Le digimon sauta des genoux de la jeune fille, courut se mettre un peu plus loin et hurla à pleins poumons, la queue vive et remuant dans tous les sens.

Je suis Galaad ! Un Gigimon, compagnon digital de Sana et chevalier en devenir !


Sana afficha un sourire plus que satisfait. Il faudrait qu’elle pense à remercier sa femme pour les nombreuses visites en France et plus précisément dans ce merveilleux pays qu’est la Bretagne.

L’avantage d’une grossesse, c’est qu’on a neuf mois pour réfléchir au prénom d’un enfant.
Là, j’ai eu une demi-journée.
Sans vouloir me jeter des fleurs, je trouve que je m’en sors pas trop mal.


Le digivice de Sana venait de briller dans sa poche d’une couleur verte tandis que Gigimon voyait sa peau se décoller… laissant un damier de trait rouge sur du noir lui faire office de peau.

Mais qu’est-ce que ...?!  


Par réflexe, la jeune femme se leva et observa la digivolution de son ami, encore plus impressionnante que la première. On voyait très clairement un corps se former, des pattes avant aux griffes acérées prendre forme, des pattes arrières solidement ancrée dans le sol, sa queue grandissait et s’allongeait, sa tête s’élargissait et se dotait d’une mâchoire encore plus impressionnante.

Finalement, une seconde peau se forma et la digivolution se termina. Ils étaient désormais face à un espèce de petit dragon.

GROAAAAAAAAAR !


Ce rugissement. Rien à voir avec ceux qu’il émettait quand il n’était encore qu’un Gigimon. Sana avala sa salive.

... Galaad ?


... J’ai digivolué ! Tu as vu ! Je suis encore plus fort !


La jeune femme poussa un soupir. Au fond, il avait beau changer de forme, il restait toujours le joyeux luron qui s’émerveille pour rien. Le dinosaure rouge se mit à foncer sur le petit groupe à toute allure.

... Ralenti Galaad !


Dans sa folle course, le Digimon bloqua ses pattes arrières et fit un roulé boulé qui força le trio à s’écarter et… Boum. Le majestueux arbre avait arrêté l’animal dans sa course, non sans trembler légèrement.

Galaad ! Tu vas bien ?!


... J’ai rien senti !


Le dragon rouge et noir se releva et lança un sourire joyeux à tout le monde. Sana ne put s’empêcher de prendre sa grosse tête dans ses bras et de vérifier qu’il n’avait rien. Et effectivement, aucun dégâts. L’animal était solide comme un rock !

Ah ah !


Ton entraînement quotidien n’a pas été vain.


Oui c’est vrai, mais je pense que j’ai ressenti notre amitié au fond de mon être. C’est elle qui m’a propulsé vers mon stade supérieur et je l’ai jamais sentie aussi forte que lorsque tu as choisis avec soin mon prénom.


Je suis très heureuse qu’il te plaise, Galaad.


Soudain, Sana (et la narratrice) se souvint qu’il y avait Andrew et Tokomon à côté d’eux. Elle offrit un baiser sur le gros museau de dragon avant de sourire vers leurs amis.

Les digimons ne cesseront de nous surprendre. Où en étions-nous donc ?


Les paroles de ta chanson. En gros, c’est l’histoire de quelqu’un qui est amoureux d’une autre personne.
L’amour, c’est quand deux personnes ont une attirance forte pour chacun et qu’ils veulent vivre ensemble.


Que ce soit pour une vie ou pour quelques jours. Comme je le disais à Galaad, c’est une alchimie assez difficile à décrire et c’est quelque chose de très important pour nous, les humains.
D’ailleurs, on organise des événements pour fêter cela. La saint Valentin. Les mariages. Les lunes de miels.


C’est pour ça que Sana est si triste quand elle regarde la photo avec sa femme.


La jeune femme resta silencieuse un moment. On pourrait même dire qu’elle était pensive et mélancolique, avant de se reprendre rapidement et d’arborer un sourire plus que taquin en direction d’Andrew. Méfiez-vous de ce visage plus que tout au monde.

Si ma liaison avec Valériane est sincère et est la raison de mes cinq plus belles années de ma vie, j’en connais un qui est peut-être au prémisse d’une relation amoureuse.
N’est-ce pas, Andrew ?


La tête de Galaad se tourna vers Andrew, plus que surpris par la révélation que venait de faire son amie humaine. Il regarda Andrew, puis le Tokomon.

Heu Sana, je pense que la relation entre Andrew et Thumper est une relation d’amitié comme toi et moi.


Oh, mais je ne parlais guère de Thumper. Je pensais à une petite nouvelle venue dans notre abri.


... Botamon ?


Presque…


... Lisette ?


Sana ne donna point de réponse, gardant son expression taquin à la limite du mesquin en direction d’Andrew, attendant qu’il révèle la vérité de lui-même.

_________________



Merci Aiden S. Walker pour la signature !

Merci à Abbigail Golden pour le code
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Symbole de la Lumière
Messages : 96

Feuille de personnage
Expérience:
100/200  (100/200)
Voir le profil de l'utilisateur




Andrew B. Kane
Symbole de la Lumière
Mar 28 Aoû - 14:07

 
Apprends-Moi Sensei
Feat Sana Florès

Jour 6 - L’actrice ne cessait de m’étonner car plus le temps passait, plus je lui découvrais de nouveaux talents. Cette fois-ci, ce fut le chant et la danse même je n’eus un échantillon que du premier. Et elle me semblait vraiment douée en la matière. En tout cas, nos deux Digimons semblèrent vraiment avoir apprécié le spectacle. Cependant, celui-ci n’était pas terminé car quand Gigimon lui demanda si elle lui avait trouvé un nom, elle commença à lui raconter une histoire. Et là encore, elle était plutôt douée. Elle expliquait simplement, et grossièrement, la légende du Roi Arthur et pourtant, celle-ci me parut plus captivante qu’auparavant. C’était presque comme si je l’entendais pour la première fois. Puis elle termina son récit et je fus brutalement ramené à la réalité.

En tout cas, je le trouve original… Plus que celui de mon Tokomon…

À peine m’eut-elle répondu que quelque chose d’étrange se produisit. Galaad, vu que c’était son nom, s’était mis à briller et il se transforma. Il digivoluait. C’était la seconde fois que ça lui arrivait et cette fois-ci, c’était beaucoup plus impressionnant. Son corps doubla ou tripla de volume, ses pattes arrières devinrent beaucoup plus massives et elles se garnirent de griffes énormes. Son museau ainsi que sa queue s’allongèrent. Finalement, une seconde peau, semblable à la première, vint le recouvrir totalement.

D’instinct, je fis un petit pas en arrière. Il ressemblait maintenant à un petit dinosaure rouge et il semblait plutôt agressif. Enfin pas vraiment… Après avoir émis un rugissement plutôt menaçant, il redevint le Digimon que nous avions connu jusqu’à présent. Une créature pleine d’entrain et toujours heureuse de pouvoir se battre, même pour le fun.

Fé-Félicitation pour ta transformation, déclarai-je la voix tremblante.

Au moins maintenant, nous pourrons mieux nous défendre en cas d’attaque de Digimon agressifs. L’air de rien le Guilmon, selon mon Digivice qui s’était allumé au début de la transformation, semblait beaucoup plus puissant que lors de sa dernière forme. Il ne restait plus qu’à espérer que mon petit Tokomon devienne tout aussi puissant.

L’extase de la transformation venait de retombé et Galaad commença à expliquer la signification de la chanson. Ainsi que de l’amour. Leur définition était plutôt complète, on voyait bien le Guilmon avait posé une question similaire un peu plus tôt.

Mais tu sais, l’amour ne s’exprime pas sous une seule forme. Il y en a de toutes sortes comme bien sûr l’amour le plus simple entre deux personnes, mais aussi entre des frères et sœurs, entre deux amis… et bien d’autres !

Ça veut dire que tu m’aimes ? me demanda-t-il en faisant de grands yeux remplis d’espoirs.

Bien sûr, Thumper ! Tu es mon compagnon et mon ami, ça ne fait pas longtemps que je te connais, à peine trois jours, mais j’ai l’impression qu’un lien très fort s’est tissé entre nous… Pas toi ? ajoutai-je avec un petit sourire.

Siiiii ! s’exclama-t-il tandis que son cri se fondait dans un bip sonore plus puissant.

C’était mon Digivice qui faisait encore des siennes. Il était devenu complètement rose et l’écran brillait plus que jamais. Beaucoup plus que lorsqu’on rencontrait un nouveau Digimon. Je levai alors la tête et remarquai quelque chose d’autre d’étrange : Tokomon aussi commençait à briller.

La peau de la petite créature sembla disparaitre pour laisser place à un quadrillage étrange parcouru de 0 et de 1. Son corps s’allongea alors et il grossit légèrement. Ensuite ce fut au tour de ses oreilles de grandir jusqu’à ressembler à de petites ailes. Enfin, une seconde sembla se mettre en place. Il avait maintenant, un pelage orange et blanc sur le ventre.

C’est super, tu t’es encore transformé !

T’as vu ? Maintenant je peux voler ! Regarde, c’est trop cool ! s’exclama-t-il en faisant un petit looping dans les airs.

J’ai vu… Mais fait attention où…

Trop tard, il venait de se prendre une branche en pleine tête. Celle-ci était légèrement plus grande que les autres, mais cela avait suffit pour Thumper se la prenne. Il tomba alors comme une pierre et je dû courir pour le rattraper avant qu’il ne touche le sol. On était passé à un cheveu de la catastrophe.

… te prendre une branche. Tu devrais faire plus attention quand tu voles.

C’est promis, Andrew ! En attendant, je me mets ici, déclara-t-il en m’escaladant pour se poser sur ma tête.

Si ça te fais plaisir… dis-je avant d’être interrompu par Sana, qui, moi ? A-Amoureux ? D’Éli-lisabeth ? Pourquoi tu dis ça ?

Suite à la révélation de l’actrice, mes joues s’étaient empourprées, mon cœur emballé et mes mains avaient commencé à trembler. J’étais vraiment gêné par cette révélation, et heureusement que la principale intéressée n’était pas car sinon, je pense que je me serais caché. Ou enfui. Ou les deux sûrement. En tout cas, je n’aurais pas sur regardé l’étudiante dans les yeux.

Je-Je ne sais même pas si elle me plait… C’est vrai qu’elle est plutôt jo-jolie et qu-qu’elle est gentille, mais après… Je ne sais pas trop ce que je ressens.

Je n’avais qu’une envie, me retourner et courir pour ne plus m’arrêter. Cependant, je me retenais du mieux possible et tout ce que je fis, ce fut de baisser les yeux pour éviter de croiser son regard.




 

_________________

Merci Aiden pour la signature !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Symbole de la Sincérité
Messages : 149

Feuille de personnage
Expérience:
80/200  (80/200)
Voir le profil de l'utilisateur




Sana Flores
Symbole de la Sincérité
Mer 29 Aoû - 11:12
Andrew semblait peu rassurée devant la nouvelle apparence de Galaad. En même temps, le digimon avait gagné en taille et en poids, ressemblant à un petit dinosaure. Il lui faudra sans doute du temps pour qu’il s’y habitue. Sana, elle, ne voyait que la petite tête de dragon rouge qui était sortie de son oeuf d’un gros coup de tête et qui piaillait joyeusement. C’était un peu son troisième enfant. On ne le voit pas grandir.

Sana souriait lorsqu’Andrew expliquait qu’il y avait plusieurs formes d’amour et Thumper se souciait de savoir s’il lui aussi avait de l’amour. Oh, cette petite boule blanche était adorable. Et Galaad qui venait se blottir contre l’actrice pour avoir un câlin supplémentaire. Soudain, Tokomon se transforma également. Décidément ! Le digivice se met à bipper et des informations s’affichent. Patamon. Un Mammifère avec l’attribut Anti-virus. C’était une bonne journée aujourd’hui.

Félicitation Thumper !


Ouai ! Il est devenu balèze !


… Tu es un peu petit par contre.


Galaad…


Oui, c’est vrai. Il avait gardé gagner en volume et ses oreilles s’étaient transformées en ailes. Cependant, il a gagné une fourrure bicolore, orange et blanche. Une vrai peluche. Volante. Désormais. Ouille la branche.

Thumper a la tête dure, Andrew !


En attendant, il s’installe sur la sienne.


Allez, petite boutade pour rentrer dans le sujet croustillant du jour. La fameuse relation entre Andrew et Elisabeth. Et comme prévue, voilà que le mister perd totalement ses moyens. C’était prévisible.

Vous êtes trop mignons.


Hum ? Mais de qui parlait-elle ? Andrew et Lisette ? Ou bien Andrew et Thumper ? Elle laissait le doute planer. Visiblement, Sana était d’humeur taquine et seul Valériane saurait la gérer. Mais madame n’était pas dans le digimonde, aux dernières nouvelles.

Alors, je mettrais sur le compte de ta timidité les rougissements imprévisibles, le sentiment de papillon dans le ventre, les bégaiements et la fascination que l’on peut avoir pour l’autre lorsque cette personne fait une action banale et Oh malheur ! Elle m’a vu ! Faisons comme si de rien n’était.


Oh Sana. Tu es vilaine. Affreusement vilaine et tu le sais pertinemment.

... Ben si elle lui plait, tu n’as qu’à aller lui dire, non ?


Tu manques de romantisme Galaad.


La séduction est un jeu qui se joue à deux, mais on ne sait si l’on plait à l’autre. Alors, on est aimable. On rends service. On est gentil. On détecte des petits signes de la part de l’autre.
Mais quand le coeur ne peut plus, fort est le courageux  ou la courageuse qui déclare sa flamme sans être assuré de la réciprocité.
Un non détruit. Juste un jour. On passe à autre chose.
Un oui fait exploser notre corps. L’avenir semble radieux et rien ne nous arrête !


Sana. Tu redescends sur terre. Tu t’emballes un peu trop là !

Oula, ça a l’air compliqué.


Ah ah. Chaque situation est unique.
Pour ma part, Valériane était très entreprenante. Elle m’a déboussolée à tel point qu’il m’arrivait de bégailler et de manquer de répartie. Pour quelqu’un qui fait de la diction régulièrement, ce n’était pas commun.


Mais je l’ai prise de court en lui avouant mes sentiments. Sa tête était aussi mémorable que notre premier long et intense baiser que l’on a échangé sur le Pont des Arts, le fameux pont des amoureux à Paris.


Cliché, mais terriblement romantique et puissant.


Sana vient de se perdre dans ses pensées. Papa Tango Charly, je demande une extraction d’urgence !

Enfin, il semblerait que je me sois trompée.


J’avais l’impression d’être face à deux jeunes timides qui se tournent autour sans jamais rien s’avouer, mais soit. Je suis de celles qui reconnaissent leur tort.


Tu te sens bien Sana ? Tu me fais peur…


Hum… Un peu trop d’enthousiasme peut-être. Mes excuses.
Ma femme est française alors j’ai sans doute regardé trop de comédie romantique à la télévision.

_________________



Merci Aiden S. Walker pour la signature !

Merci à Abbigail Golden pour le code
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Symbole de la Lumière
Messages : 96

Feuille de personnage
Expérience:
100/200  (100/200)
Voir le profil de l'utilisateur




Andrew B. Kane
Symbole de la Lumière
Sam 8 Sep - 9:39

 
Apprends Moi Sensei
Feat Sana Florès

Jour 6 - Je fus rapidement perdu dans les paroles de Sana. C’était la première fois que je la voyais aussi passionnée pour un sujet et c’était plutôt perturbant. Je ne savais plus quoi dire, alors je préférai simplement l’écouter. Sans dire un mot. Je ne compris pas trop ce qu’elle dit dans un premier temps, mais elle enchaina rapidement en parlant de la séduction. Elle parla de la manière dont elle avait séduit sa femme. C’était une belle histoire d’amour, mais venant d’elle cela ne m’étonnait pas trop. Je ne l’imaginais pas vraiment rester sans rien faire à attendre que l’élue de son cœur fasse le premier pas.

Puis elle revint à un sujet me concernant. Mes mains qui s’étaient calmées repartirent de plus belles et joues reprirent de la couleur. Elle relançait le sujet de mes sentiments à propos d’Élisabeth. Je pris alors mon courage à deux et une grande inspiration :

J-Je ne sais pas. Je suis complètement perdu dans mes sentiments… T-Tu voudrais bien m’aider, Sana ?

Elle semblait être une plus grande experte que moi en la matière, alors lui demander de l’aide semblait être la chose logique à faire. Même si elle semblait s’emballer un peu trop vite quant à cette affaire. Mais bon… Il valait trop que pas assez. Enfin je crois. Bref, j’étais perdu et j’espérais qu’elle pourrait m’aider à y voir plus clair.

Moi, au moins je suis sûr de t’aimer ! intervint Thumper du haut de ma tête. Parce qu’on est compagnon pour la vie !

Ça je le sais bien, mon pe-petit Patamon. C’est pour ça que je t’adore ! m’exclame-je en lui caressant la tête.

Le Digimon semblait aux anges sur ma tête… ce qui était totalement à l’opposé de mon état actuel. J’étais perdu, je stressais et j’étais gêné. Un tel cocktail d’émotion ne me faisait pas que du bien…




 

_________________

Merci Aiden pour la signature !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Symbole de la Sincérité
Messages : 149

Feuille de personnage
Expérience:
80/200  (80/200)
Voir le profil de l'utilisateur




Sana Flores
Symbole de la Sincérité
Sam 8 Sep - 10:09
Ding Ding. Andrew venait-il de demander de l’aide à l’actrice ? Cette dernière se doutait qu’en jouant la comédie (et vu son métier, c’était plutôt aisé), Andrew aurait fait volte-face et lui demanderait son aide. Quelle odieuse petite Cupidon.

Qu’est-ce que je serais si je laissais de pauvre âme égarée dans la valse de leurs sentiments ?


...


C’est une figure de style, je t’expliquerais plus tard.


Sana se leva finalement pendant que Thumper expliquait à Andrew qu’ils seront inséparables. Devant cet élan de tendresse, Galaad se colla à l’Indienne lorsque celle-ci fut totalement debout, la regardant avec des yeux suppliants.

Oh Galaad, tu doutes de mon amour que j’ai pour toi ?


Jamais ! J’aime juste les papouilles.


Et depuis qu’il avait digivolué, la bestiole avait gagné en surface de papouille. La jeune femme glissa ses doigts délicats derrière les oreilles de dragons du digimon pour le gratouiller amicalement. Mais revenons à plus urgent.

Bien. Commençons par les bases.


Sana se dégagea gentiment de son compagnon digital, se plaça dans le dos d’Andrew et appuya fermement ses deux mains sur les épaules du jeune homme.

Pour réfléchir, il faut déjà s'asseoir.
Puis tu prends deux grandes respirations pour te calmer un peu.
Et enfin, tu me décriras ce que tu penses et ressens quand tu vois Lisette.
Est-ce que c’est des mots qui te viennent ? Des sensations ? Voir rien ? Il n’y a pas de bonne ou de mauvaises réponses et voit cet exercice comme te permettant de faire le point.


Vous le sentez vous aussi hein ? Vous le sentez que ce n’est pas la première fois que Sana s’adonne à ce genre de pratique.

_________________



Merci Aiden S. Walker pour la signature !

Merci à Abbigail Golden pour le code
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Digital World Project :: File Island :: Forêt Tropicale :: Rivière-
Sauter vers: